Ierapetra

Ville / Village

Sa petite vieille ville est à découvrir avec ses maisons basses et ruelles étroites, ainsi que sa forteresse vénitienne. Plutôt paisible.

Histoire

Ierapetra est présente depuis la période minoenne. La cité grecque puis romaine de Hierapytna était sur le même site que la ville aujourd’hui. Pendant la période classique, la cité devient la plus importante de la partie est de l’île. Au IIIème siècle av. J.-C., Hierapytna était célèbre pour ses penchants pour la piraterie. Détruite par les Romains en -67, elle fut rapidement reconstruite mais sans parvenir à échapper à la prépondérance de Gortyne. Aujourd’hui, les vestiges du port romain sont toujours visibles dans les eaux peu profondes de la baie. En 824 de notre ère, la ville est à nouveau détruite par les Arabes et est reconstruite pour servir de base aux pirates. Pendant la période vénitienne, du XIIIème au XVIIème siècle, Ierapetra était connue sous son nom actuel, et retrouve sa prospérité. La forteresse de Kales, construite en 1626 afin de protéger le port, date de cette époque, bien que le mythe local veuille qu’elle ait été construite par le pirate génois Enrico Pescatore en 1212. En juillet 1798, Napoléon séjourna chez une famille locale sur le trajet vers l’Égypte. La maison où il séjourna est toujours visible. Pendant la période ottomane, une mosquée fut construite dans la ville. Le Musée des antiquités abrite les vestiges du passé de Ierapetra. Ce musée est une ancienne école pour enfants turcs. La pièce majeure en est une statue très bien conservée de Perséphone.

Accès

Ierapetra et une ville d'un peu plus de 16000 habitants, mais vous atteindrez son port sans encombre.

A ne pas rater

Ierapetra a été choisi parmi 500 destinations d'Europe du Sud par le Programme international de certification QualityCoast d'EUCC comme l'une des 50 destinations touristiques les plus attrayantes pour les visiteurs intéressés par le patrimoine culturel, l'environnement et la durabilité. En 2012, Ierapetra a été l'un des seuls trois destinations en Grèce qui a remporté le prix QualityCoast or, se classant 2e parmi les 100 villes européennes choisies. Pour les fans, c'est en 1964 que la scène du film Zorba le Grec dans laquelle Anthony Quinn danse le sirtaki fut tournée sur la plage de Ierapetra.

Sur Place

Ierapetra est construit sur la plus longue plage en Crète, offrant un choix sans fin de plages. Toutes les grandes plages de Ierapetra de Myrtos à Makris Ghialos, sont « drapeaux bleus ». Malheureusement, le sable n'est pas extra et le vent souvent présent.

Lieux Similaires (17)

1008