Sougia

Ville / Village

Petit village loin de tout. Havre de paix avec sa plage (sans transats !), et ses petits restos.

Histoire

Sougia se nommait autrefois Syia et était l'un des ports de la ville d'Elyros. La ville d'Elyros appartenait à une confédération de petites cités indépendantes nommée Oreii, vers -300 avant Jésus-Christ. Cette confédération, composée des cités de Lissos, Elyros, Irtakina, Tarra, Syia et Pikilassos, fut rejointe par Gortyne et Cyrénaica, en Afrique du Nord. Les ruines du site antique de Lissos sont variées : on trouve des maisons, un temple, la chapelle de Panagia et les restes d'une basilique paléochrétienne. Ces ruines sont toujours visibles aujourd'hui et accessibles à partir de Sougia, à pied ou en bateau uniquement. Après la Seconde Guerre mondiale, Sougia est devenu un vrai village avec une augmentation de l'activité commerçante, bien que n'étant toujours accessible que par bateau. Une fois que la route reliant Sougia au nord de l'île fut construite, Sougia perdit de son importance en tant que carrefour commerçant, entraînant une augmentation de l'émigration de ses habitants. Dans les années 1960, l'expansion du tourisme fit revivre le village, avec des voyageurs venus des pays du Nord de l'Europe essentiellement.

A ne pas rater

Sougia est un village resté à l'écart du tourisme de masse, et qui possède donc une tranquillité qui attire les tourismes en quête de repos. Sa capacité hôtelière est assez faible avec 250 lits et une dizaine de restaurants seulement. Aucune augmentation de cette capacité n'est prévue afin de préserver le caractère unique des lieux. Encerclée par les montagnes, la grande plage entre galets et gros sable reste épargnée par la foule et la pollution.

Lieux Similaires (17)

1047