Pourquoi aller en Sicile ?

  • Les îles éoliennes, diverses et sauvages.
  • Les volcans, du Stromboli, de Vulcano à l’Etna.
  • Les sites et villes antiques, comme Cefalu ou Syracuse.
  • Les gros villages accrochés à la montagne, isolés et traditionnels.

Les points négatifs

  • La densité de population est souvent difficile à supporter, dans les villes comme sur les plages.
  • Les plages et lieu publics ne sont pas toujours propres.
  • Difficile de manger autre chose que des pates ou des pizzas…
  • Les plages n’ont pour leur grande majorité rien d’exceptionnel.

Quand partir

  • La chaleur de l’été peut être très difficilement supportable.
  • D’avril à juin, le climat agréable, la Sicile verte et peu fréquentée.
  • Les vacances scolaires locales s’étendent de mi juin à mi septembre, beaucoup de monde donc à cette période.
  • Octobre et novembre sont des mois agréables pour découvrir l’île sereinement.

Pour qui est-ce adapté ?

  • Les fans de voilier, le vent souffle aux îles éoliennes !
  • Les amateurs de cathédrales et d’église, chaque village recèle des trésors baroques.
  • Ceux que la foule populaire n’effraie pas.
  • Les fans du Parrain de Coppola, par moment, on s’y croirait.

Comment partir ?

  • Des low costs rejoignent Palerme à des prix accessibles de nombreuses villes d’Europe.
  • Sans GPS, se diriger en voiture peut être compliquer tant les panneaux sont rares.
  • Le bateau est très indiqué, l’idéal étant un voilier pour parcourir les îles éoliennes.
  • Oubliez le camping, il fait chaud et les terrains italiens sont un véritable enfer.

Avec quoi partir ?

  • Le parfait attirail pour lutter contre la chaleur si vous partez l’été.
  • Une banane ventrale pour éviter les pickpockets…
  • De bonnes chaussures si vous comptez vous attaquer aux volcans siciliens.
  • Une cure de salade verte et de fruits, bien utiles avant les féculents qui vous attendent sur place !

Combien ça coûte ?

  • Les hôtels sont assez chers et souvent dans un environnement regrettable.
  • Les petits restos sont très abordables, mais les prix montent dès que l’on souhaite un repas un rien gastronomique.
  • Pour bien s’installer sur une plage, parasol et transats sont souvent une obligation.
  • L’ascension des volcans Etna et Stromboli se fait avec guide et est donc payante.