Pourquoi aller au Yucatan ?

  • Les sites Maya, superbes vestiges du passés.
  • L’eau turquoise des caraïbes et des Cenotes.
  • Les paysages reculés des Chiapas.
  • Contrairement à l’ouest du Mexique, tout est facile ici, et pas de problèmes d’insécurité.

Les points négatifs

  • Les paysages sont assez monotones dans le Yucatan.
  • Les distances sont grandes dès qu’on quitte les environs de Cancun.
  • Il faut pousser chaque année plus au sud de Cancun pour trouver des plages tranquilles et sauvages.
  • Une météo parfois compliquée, entre grosses pluies, grosses chaleur, ou froid d’altitude dans le Chiapas.

Quand partir

  • Il fait très chaud l’été, de juin à octobre dans le Yucatan. De l’ombre ! Et il pleut parfois beaucoup l’après midi, en particulier dans le Chiapas.
  • L’hiver, de décembre à mars, il fait très froid dans le Chiapas et les nuages envahissent parfois la côte caraïbes.
  • L’idéal se situe en avril mai ou en novembre, avec chaleur supportable et absence de pluie.
  • En un mot, compliqué… Tout dépend de la région et de votre résistance à la chaleur et à la pluie !

Pour qui est-ce adapté ?

  • Les amateurs de plages façon lézard. Les iguanes peuples d’ailleurs toute la région.
  • Les familles pour un petit tour du Yucatan combinant plages, Cenotes et principaux sites.
  • Les Indiana Jones en herbe, pour les sites les plus reculés, comme Calakmul.
  • Les amateurs de virés nocturnes et de cocktails dans certains lieux peu reculés comme Playa del Carmen.

Comment partir ?

  • En avion jusqu’à Cancun, puis vite s’éloigner…
  • La conduite ne pose pas de problème particuliers, même si les routes des Chiapas sont souvent difficiles.
  • Le camping est possible, mais de nombreux éco-lodge offrent un concept intéressant.
  • Pensez à équilibrer découverte et farniente, le pays s’y prête très bien.

Avec quoi partir ?

  • Maillot pour les caraïbes et pull over pour le Chiapas.
  • Anti-moustiques pour la plupart des régions.
  • Traitement palu inutile sauf dans les régions les plus reculées.
  • Trousse pharmacie spéciale tourista, qui touche d’après d’étranges statistiques un voyageur sur deux au Mexique…

Combien ça coûte ?

  • Cher dans la région de Cancun, en particulier dans les périodes de vacances américaines.
  • La palette de prix des hôtels est impressionnante. Choisissez bien !
  • Pas évident de trouver des resto sympa hors des hôtels sur les caraïbes. Prévoyez ici un budget plus élevé. Ailleurs, on mange typique et pas cher du tout.
  • La plupart des sites, comme les ruines maya ou les cenotes, sont payants. Quelques dollars seulement, mais qui peuvent à la longue peser.